Feuilles

Une espèce à découvrir : le dragon barbu Pogona vitticeps

Joanie Asselin

2 mars 2022

Blogue - Articles scientifiques - Article 3 sur le dragon barbu photo 2.jpg

Découvrez une espèce exotique : le dragon barbu (Pogono vitticeps). Dans cet article, apprenez-en davantage sur cet agame et sur ses particularités qui le rendent unique !

Éducazoo, c’est un refuge de plus de 400 animaux, et la mission première de l’entreprise est de s’assurer du bien-être animal de ses pensionnaires (et de tous les animaux en général!) ainsi qu’éduquer les gens sur les mystères du règne animal. Dans cet article, découvrez une espèce exotique: le dragon barbu (Pogona vitticeps). 

 

Classification 

Règne : Animalia
Embranchemement : Chordata
Classe : Reptilia
Ordre : Squamata
Famille : Agamidea
Genre : Pogona
Espèce : vitticeps  

 

Caractéristiques

Longévité : Entre 7 et 10 ans. En captivité, il peut vivre un peu plus vieux (12 à 13 ans).  Provenance : endémique à l’Australie. On le retrouve au centre et à l'est de l'Australie ainsi que dans les régions avoisinant le grand désert central.   Climat et habitat : semi-désertiques, savanes arides et déserts rocheux. Terrestre et semi-arboricole.  Régime alimentaire : Omnivore (insectes, souriceaux, fruits, légumes, poissons, etc.).   Prédateurs : Oiseaux, mammifères et serpents plus gros que lui.  Taille : Environ 45 à 60 cm (la queue représente ±50 % de la taille de l’individu). 

Caractéristique physique : Le dragon barbu possède des écailles spécialisées en forme d’épines sur sa tête en plus d’en posséder de part et d’autre de son corps. Ces écailles épineuses ne sont pas rigides et elles dissuadent le prédateur à une attaque potentielle en lui donnant un aspect piquant. Les épines situées de part et d’autre de son corps lui permettent également de se camoufler en confondant les extrémités de son corps au substrat. Cette technique leur permet de passer inaperçus auprès des prédateurs volants qui, en plein vol, auront de la difficulté à définir le contour du lézard.  Dimorphisme sexuel : Chez le mâle, on retrouve des pores fémoraux et des renflements hémipéniens à la base de la queue. La coloration n’est pas un bon indicatif du sexe du dragon barbu, car les couleurs dépendent de la génétique et donc de leurs parents. 

 

Saviez-vous que ?

Le dragon barbu peut changer de couleur ! 
En effet, il peut colorer sa gorge de noire afin de montrer son mécontentement ou même afin de courtiser une femelle. Il peut également modifier la couleur de son corps afin de l’aider dans la régularisation de sa température corporelle. En arborant des couleurs plus foncées, il peut ainsi attirer les rayons du soleil plus efficacement et ainsi maximiser l’absorption de chaleur.

Les individus de la même espèce se reconnaissent en se saluant !
Il a été démontré que le dragon barbu communique avec ses confrères via ses couleurs, ses postures et ses gestes. 

Le dragon barbu rêve !
Des chercheurs allemands ont récemment mesuré l'activité cérébrale du dragon barbu lors de son sommeil et ont remarqué que le dragon barbu passe par les mêmes phases de sommeil que nous. Quand on dort, notre cerveau passe par différentes phases dont le sommeil lent et paradoxal, c'est pendant cette période que l'on rêve. Au cours d'une nuit, le cerveau humain passe par 4 à 5 cycles de 1h30 chacun alors que le dragon barbu passe par 350 cycles d'à peine 1min20. Puisque le rêve permet de traiter les informations reçues pendant le réveil, soit une fonction essentielle à la mémoire à l'apprentissage, cela laisserait sous-entendre qu'il se passe plus de choses dans la tête d'un dragon barbu que l'on pense! La question qui demeure à présent… à quoi rêvent-ils ? Pour voir le reportable complet : Cliquez ici 

 

On se cultive! 

La poïkilothermie Le dragon barbu est un animal ectotherme, c'est à dire qui n'a pas la possibilité d'utiliser son métabolisme pour produire de la chaleur. Pour faire varier sa température, il doit ainsi s'exposer à différents milieux. On le classe également comme un animal poïkilotherme puisqu'il parvient donc à modifier sa température interne en se déplaçant dans différents types d'environnement. Mimétisme ou camouflage ? Le dragon barbu pratique le camouflage et le mimétisme! Il se camoufle à l'aide de sa couleur qui s'avoisine à celle du sable afin d'éviter la détection. Il pratique également le mimétisme, car ses écailles imitent des structures piquantes ce qui le rend moins appétissant et lui donne un aspect dangereux. Par contre, nous savons très bien qu'elles ne sont pas piquantes... mais avouons le, quel bon comédien! 

Recommandation Éducazoo

Est-ce un bon animal ?  Avoir un animal, c'est pour la vie. Il faut donc y penser et bien se renseigner, voici quelques informations pour vous aider dans votre décision. Si vous souhaitez  adopter un animal, pensez aux refuges et aux annonces classées où beaucoup d'animaux cherchent une famille ! 

Durée du contrat : 7 à 10 ans.

Vétérinaire : * demande un vétérinaire exotique* ± 100$ la visite + médicaments + examens particuliers. 

Coût moyen à l'achat : 60 à 100$ ou plus suivant la phase (couleur) de l'animal. 

Matériel requis : éclairage spécialisé (UVB), élément chauffant, bassin ou grand bol d'eau et un grand terrarium. Aménagé un terrarium complet pour un dragon barbu devrait vous coûter autour de 300 à 600$. 

Temps de manipulation conseillé : 30 minutes à 1h00 par jour. *Si vous pouvez en donner plus, c'est toujours l'idéal ! 

Temps requis pour l'entretien : 15 à 20 minutes par jour.

Soins particuliers : Bain souvent requis (attention qu'il n'y ait pas d'eau qui entre dans les oreilles), coupe de griffes, ajout de calcium dans leur nourriture. 

Alimentation : Demande une alimentation variée, car ils sont omnivores : insectes (crickets, vers, etc.), légumes et fruits frais tous les jours, souriceaux, etc.

 

Joanie Asselin

Joanie Asselin

Propriétaire et biologiste, M.Sc.

Refuge de Terrebonne