Feuilles

Une espèce à découvrir : le serpent des blés Pantherophis guttatus

Joanie Asselin

2 mars 2022

Blogue - Articles scientifiques - Article 4 sur le serpent des blés photo 2.jpeg

Découvrez une espèce exotique : le serpent des blés (Pantherophis guttatus). Ce serpent faisant partie de la même famille que nos couleuvres québécoises est très important pour les agriculteurs américains. Découvrez pourquoi en cliquant ici.

Éducazoo, c’est un refuge de plus de 400 animaux, et la mission première de l’entreprise est de s’assurer du bien-être animal de ses pensionnaires (et de tous les animaux en général!) ainsi qu’éduquer les gens sur les mystères du règne animal. Dans cet article, découvrez une douce espèce : le serpent des blés (Pantherophis guttatus).


Classification

Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe : Reptiles
Ordre : Squamates
Famille : Colubridés
Genre : Pantherophis
Espèce : guttatus

Je fais partie de l’embranchement des chordés puisque je suis un vertébré. Je suis dans la classe des reptiles et je me retrouve dans la famille des colubridés, soit une famille de serpents que l’on retrouve également au Québec !  

 

Caractéristiques
 

Provenance : On me retrouve au sud-est des États-Unis (New Jersey à la Floride) et même au nord-est du Mexique. 

Habitat : J’aime bien habiter les terres agricoles, les boisées qui sont près des cours d’eau et même les escarpements rocheux. Bien que je préfère rester au sol, je suis en mesure de grimper aux arbres. Lors de la saison froide, je vais hiberner et donc me réfugier sous terre pour toute la saison froide. Toutefois, dans les climats tempérés, je me réfugie dans des fissures rocheuses ou sous des souches de bois lorsqu’il fait froid et je ressors lorsque les jours sont plus chauds.

Longévité : Je vis en moyenne autour de 15 à 20 ans.  

Taille : Je peux mesurer jusqu’à 1.8 mètre. Je suis un serpent long, mais mon corps ne vient pas vraiment plus gros que la circonférence d’une pièce de 2$. 

Alimentation : Je me nourris principalement de petits mammifères, d’oiseaux, de petits lézards et même de grenouilles. Je suis un serpent constricteur, ce qui signifie que j'étouffe mes proies pour les tuer avant de les manger. Je vais d'abord saisir ma proie à l'aide de ma bouche pour ensuite l'encercler avec mon corps et je desserre lorsque le cœur de ma victime a cessé de battre. C'est alors que je vais l'ingérer en un seul morceau en prenant soin de débuter par la tête. 

Caractéristiques : Mes couleurs varient énormément puisque je suis élevé en captivité depuis de nombreuses années. Je me décline maintenant en plusieurs motifs et couleurs (gris, blanc, rouge, etc.). Puisque je suis un serpent diurne, ma vision est relativement bonne pour un serpent, mais j’utilise beaucoup ma langue pour me diriger également. Le motif des écailles est propre à chaque individu, comme les empreintes digitales d'un être humain. 

Reproduction : Je suis ovipare. Je ponds de 12 à 24 œufs et l’incubation dure entre 60 à 90 jours. Lors de l’accouplement, le mâle courtise la femelle via des signaux physiques et chimiques. La parade sexuelle inclut des petits coups de devant à derrière et des déplacements saccadés.
 

Saviez-vous que…

  • Mon nom m’a été donné en raison de mon ventre qui est taché comme des grains de maïs et également puisque je vis dans les champs de blé. 

  • Des études ont déjà démontré que chaque serpent permet d’économiser 40 $ par année aux agriculteurs en frais d’extermination. Certains vont même faire de la reproduction de cette espèce pour les relâcher dans leurs champs afin d’être débarrassés des rongeurs qui nuisent à leurs productions. 
     

Pour découvrir plus de reportages ou vidéos, rendez-vous sur notre chaîne YouTube ici.
Envie d’en savoir plus? Visitez notre page Facebook quotidiennement pour plus de contenu!

Joanie Asselin

Joanie Asselin

Propriétaire et biologiste, M.Sc.

Refuge de Terrebonne